10052017

Comes in
Looking what you would expect from an aussie
Or maybe
Some grunge skater from Cali.

She
Got tattoo and her cleavage offers enough
To dive in
And get lost for years
Decades, I must say.

To the
Bathroom, they go
Three or four minutes
And the barman say to his
Boss
That
Never he had sex in a public
Loo.

My filthy martini soaking
My olives
I listen
Aware that
I did have sex
Multiple times
In a public washroom.

GAMEON

Y’a la queue pour les chiottes
Des meufs
Accoudées sur le mur
Natacha
Qui dégueule est accroupie et Amanda
Tient ses cheveux blonds
Le mojito habille le bout carré
De ses talons hauts
Et les mecs passent
bites a la main:

“Jpeux la lever si tu veux
Dépend comment
Mais j’me porte garant
Sur tes yeux”

Des “dégage connard” fusent
Et martèlent
L’air cocaïné
Et créent
Des étincelles dans les
Yeux des fées.

Y’a trop bruits dans c’bar
Trop d’clébards
Qui cherchent d’la chatte
Qui mouille de désespoir
Le carrelage suinte la pisse et
La merde
Des gribouillis sur les miroirs
Cicatrices des âmes

Y’a trop de recoins dans c’bar
Les mains de vernis polis
Sur les bas résilles
De polonaises asservies.
De langue dans des bouches intrus
Des regards tatoués
Sur le triangle
Et dans la ronde
On cherche
En vain
L’hémicycle correspondant.

La foule se gerbe par les portes
Le videur a son bâton de berger
Bar
Bar
C’est la dernière transe
La dernière musique
La dernière danse verticale
Qui s’ondule
Pour certains.

Sur un bout de table
La vieille gueule
Enlaidie par l’amertume
Entre les mains
La bière se vide
Seul
Et mon doigt placé sur ce putain d’écran
Plutôt que dans une fente
Poussant le bouton.