unendlichkeit

Si l’Histoire meurt demain,
Nous étions éternité,
De nos Divers emmitouflés
Aux Était dénudés.

J’ai le temps à rebours
Et les battements décomptés,
Les lettres aux alentours
La sorcellerie des courbes,
Et du vide que les jours font pelles
Et que nos rêves tentent de combler.

Les yeux dans les étoiles
La tête dans les nuages
Le soleil blanc au-dessus
Et le prisme de l’environnement
Donnant
tendresse aux uns
Dureté aux autres.

Hallucination perpétuelle du temps
Qui se confond
Et des grilles que nous scions
Sans cesse.

A nos envies de mieux
De seins laiteux
De feu
De voeux
De pailles.

A nos envies de meilleur
De saveur
Et de candeur.

J’y laissais
Nos ondes vibrantes
Continuitées
Permantentes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s