Olimoli

M’amène sa serenade sereine
Ses reins
s’animent et je m’élève
Je marche sur Vénus
et vénère vaincu
ses monts
à quatre pattes.

Nébuleuse et trou noir
Conquistador
De ses saveurs
L’éther promis
au s’permétaphore.

Balle en jeu.

Holy molly
Son triangle pré de camomille
jardin d’eden
abricotier
d’où bondit l’obélisque
qui perfore frénétiquement
la jungle au rythme
des coups de Reine.

Et l’étincelle que crée nos épidermes
Décime l’air
A toute allure
On va et les plis viennent
La houle et sur les crêtes
L’Écume des jours.

Balle en jeu.

Cascades
Galipettes
Roulades
Glissades.

Balle en jeu.

Au lit
On aime
Hématomes sur les
Coudes
entre les cuisses
Magie
Petites lèvres
Épaisse sève
Et dans le rêve
draps, cadavres, bras
Pa moli.

Balle en jeu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s