30 glorieuses

Les étoiles sont mortes
mais mon bouquet pourri devant sa porte.
ces yeux ne voient qu’elle
et les pétales sur son parquet s’amoncellent.

Ses yeux sont morts
mais mon cœur pourri devant sa porte.
les étoiles ne voient qu’elle
et les corps sur son parquet s’amoncellent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s