Rentrée d’Éclats

C’est la qu’le joug se lève
L’élève s’éveille
Prenant conscience de
Qui veut la lui mettre.

Scindant l’espace
Grande équerre,
L’air rapporte les nouvelles danses
D’un doux
Septombre
Qui de ses règles
Parsème d’Orouge
Les voies
Où l’herbe n’est plus tondue.

C’est la Saisombre
Qui veut ça.

Les cartables
Sont lourds sous
La pression
Du décor parental
qu’on décode d’affreude terminaison.

Les saveurs de l’Était
Semblent si loin,
Allez colle-toi ici!
Sur les tables de soumission.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s