RomEnt d’égarement

À la gare deux amoureux se sont retrouvés
Dans leurs baisers se mêlent l’absence, la passion et les secrets de la tentation.

À la gare deux amoureux se sont séparés
Dans leur baisers se mêlent l’espérance, les pleurs et les secrets de l’inconscient.

À la gare comme beaucoup de passants je m’y suis inanimé,
Spectateur infortuné des danses d’un animal sentimentalisé.

À la gare comme beaucoup de passants je m’y suis animé,
Acteur d’une infortune que jusque-là je n’avais su décrypté.

À la gare, moment d’égarement,
Un regard, des dégâts, un déraillement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s