Sink

Étoiles filantes, bergères d’une nuit sans goût;
On s’émerveille devant leur faible lueur qui,
Le croit-on, brille plus qu’une autre pour nos petits,
Egos.

Faiseuses de rêve consciemment inconcevable,
elles t’entrainent,
Dans les méandres du vice et de la chair,
Avec un battement de cils.

X.O.

Accent ou sans, goût frais et en V.O.
Elles sèment dans leurs élans,
Un printemps morbide qu’on suit allègrement.

Paris, fille de la nuit. Paris, file la vie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s