Ensensté

Délicates attentions, de mes yeux
léchant sa peau mate
Laisse l’aveugle blasé
insensible devant les couleurs et
les courbes de ce spectacle.

J’aimerais refaire, ce qui est juste pour elle
Fleur délicieuse
De mon esprit qui, de désir bourgeonne.

Temps, manques-tu à l’appel ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s