Bangkok

Accrochée à son fil, Arianne
fille de la ville manque,
Les petits défauts des sons
s’échappant du vinyle de l’envie

Plusieurs pistes d’une vie,
dont elle seule sortira noyée,
Prenant l’eau des sentiments
qui à son égard sont balancés.

Rien que de la poiscaille,
prise dans ses filets.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s