Jour 17 – La Java des éléphants

Je voulais écrire quelque chose de profond aujourd’hui, mais comme toutes les bonnes idées, elle a disparu quand j’ai à peine mis le pied droit hors du lit. Je devrais mettre en note: Carnet et Stylo à moins d’un mètre de mon bras droit.Mes voisines font encore la java, avec leurs pas d’éléphants. Je me demande vraiment comment deux petites créatures, peuvent faire autant de bruit en marchant sur le parquet. Des bruits de pas, pas des bruit des lits, on dirait qu’elles s’apprêtent à partir en guerre à chaque fois qu’elle bouge, comme un grondement de tonnerre qui sonne la charge, et annonce la pluie. Rien du tout, pas de mouilles, pas de gémissements, des gloussements, et l’innocence de la fête entre amis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s