Perles, Arbore

La fille aux perles,
t’enivre et te fuit
Elle fait vivre tes rêves,
et de sa crainte les détruit.

La fille aux perles,
aux petits yeux,
A mille lieux des déesses et des dieux,

Brûle
lentement entre tes mains; un bisou malicieux,
N’engage à rien. Termine l’espoir d’un futur passé
Un chassé croisé digne des
plus grands faux départs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s