Jour 3 – Neverland

D’ailleurs, toi qui t’appelles “fiancé”, “copain”, “petit ami”, “plan cul”, de Paris à Neverland, sache que je te déteste, et que je t’admire. Autant que la ville, où j’ai brûlé ma passion avec le délice sucré et moelleux que tu as entre tes draps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s