Jour 1 – Droit devant

Dans le métro, je me suis arrêté à quelques pas de mon wagon habituel. J’ai remarqué une fille brune avec un cul très agréable à regarder, encore plus à toucher et, croyez-le ou non, sans talons. Je l’ai regardé furtivement, assez longtemps pour savoir qu’elle était mignonne et mesurait un mètre soixante-dix. Les portes se sont ouvertes et une douce brume chaude s’est imprimée sur mon visage. Je l’ai laissé monter en premier, pour avoir une fois de plus cette vision enchanteresse. Oui, c’est sale, c’est pervers. Oui, toi, je te vois, tu cries haut et fort que la galanterie est morte. Mais être galant, c’est avant tout, monter les escaliers devant sa demoiselle pour ne point apercevoir ses chevilles. Quand je suis sorti de mon autocritique les portes se sont refermés et elle s’est assise.
Je n’ai rien d’autre à ajouter à ma déception, que cette petite note.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s