3 fois Toi

Ta chair, d’où scintille ton épiderme soyeux,
Est la scène d’un combat digne de Troie.

Les beautés qui s’y affrontent,
sont celles du parfum délicat,
D’un élixir, et de la peau douce qui se meut,
En rythme et en friction, la dentelle souhaite l’étouffer,
Car pour les gouttes suaves, son amour elle a noyé.

Une lutte acharnée pour savoir duquel je vais
M’imprégner,
Le goût de ton âme, des trois ingrédients,
je ne peux être rassasié.

Étendu là, comme une feuille d’automne, j’amène,
En maniant la langue, le printemps à ta porte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s