Lanmou Sik

J’ai enfilé aujourd’hui ton goût préféré
Celui que tu aimes tant,
tu me l’as si tendrement chuchoté.

En quinconce,
mon âme je t’offre,
meurtrie mais pas que.

J’ai déposé demain les larmes,
que tu fis couler une énième fois avant ma mort.

Je t’ai tellement aimée,
que j’ai peur que mon coeur lâche prise.

Ma foi déjà enterrée explique ma cirrhose mélancolique.

Je t’aime tellement que mes rêves,
seuls endroits où je te vois,
m’effraient.

Je t’aime tellement,
je veux être tien,
pour de vrai.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s