La vie, Le vide

Je n’ai rien à vivre, tout à mourir.

D’un amour fade naissent les fleurs noires,
Posées sur la rive. Comme les couleurs d’une tombe,
Jonchant le vide de l’ennui et la simplicité délavée.

Envie?

Ah, certes du spermes dans des croupes,
Champagne pour ceux de l’éphémère. Rhum pour les lents suicidaires.

Il n’y a qu’une vie, un nombre illimité d’envies mais une seule mort.
Que celle-ci soit à la hauteur de ton esprit et ton sort.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s