Un jour dans mes mémoires de peureux.

Un soir, le Soleil des fleurs devenues feuille, est entrée chez moi et s’est écriée:
– Quelle garçonnière dis donc?
Je n’ai rien dit, à part un “mais non”. Je ne mentais pas, je doutais simplement de la puissance d’un coeur meurtri par une boule de feu, fantastique, et clairvoyante.

#AGNPMNT – Un jour dans mes mémoires de peureux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s