Moa

T’as déjà toi
Embrassé le bitume a laisser couler ta gerbe
Caressé les briques à en écorcher tes phalanges

T’as déjà toi
Vu l’herbe perforer sa mort dictée par l’progres
Entendu la mer trimballer les vivants et les morts

T’as pas vécu toi.
Et moi non plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s