Terre de Peau

Elle pouvait danser
J’te le jure, devant toi
Ses pieds lancerai le brasier
Un feu qui te prendrai
Des orteils jusqu’aux couilles.

Un désir si grand que ton cœur même
Bat la trouille
Et puis
Le silence se fait
Le tempo de la chanson bat lentement
Et mon cœur en bas du ventre
Gonflé comme un viseur de tank
Surgit.

Et elle pouvait danser
Brûlant l’air et le sol
De son corps ondulant
La nuit se répand
dans Londsome,
On bafouille quelques consonnes
Oh oui nègre, J’veux que tu me consommes
Et les blanches s’étendent
Comme quand mes noires quémandes
Il n’y a que de la construction ici, pas de wonderland.

Et putain elle pouvait danser
De ses pieds allumer le brasier
De ses fesses rendre rigide la souple tige, meurtri
De ses hanches nous rendre tendre
De son sourire tout nous offrir.

Oh bordel elle pouvait danser.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s