Parisite – LesFemmères

Moi j’n’ai vu

que les femmes de la ville

Leurs styles et leurs manies

leurs beautés et les leurres

qui

en découlent.

Moi j’n’ai ici

que les yeux en juge

et l’esprit qui décrit

les jupes.

Moi j’n’ai vu

qu’entre leurs courbes

les portes d’un paradis dont on

me ressasse les bien faits

depuis petit.

Un appel divin

à la superposition

des couches de peau

encore mieux

si c’est un dégradé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s