Les Saisombres – En attendant l’Était, gloomy June

J’ai les saveurs des filles en été
Leurs cuisses moites
Et l’abricot vert du divers
Qui germe entre ma langue
Et mes lèvres
Oh tu sais que j’t’aime
Allongée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s