Discrete Lie (gribouillis)

Amasse et accumule!

C’est la course de la vie qui s’annule
En fin de compte
Une trentaine de teuch
Et 250 cœurs brisés
Les seuls chiffres emportés dans ton cercueil
en osier.

L’œil trompe, et c’la
tu’l’sais
une fois les deux fermés.

J’essaye de marcher dans une course
à moins de dix
Et l’élixir dans la flasque rend, les flaques
Grisâtres
et les courbes lisses.

Accumule et amasse!

Qu’on t’encule de façon péjorative
Toi, le fils de la terre marchant sur la tête,
Les couilles et les ovaires dans la ciboulette.
Et que vivent,
Tes espoirs, qui dans la vase valsent.

La danse est rythmée comme le métronome
D’un sourd.

Et puis on s’en fout, de tout ça
On court
Nous,
Ondes courtes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s