Quatre Sept, Quatre Six, Quatre Cinq, Quatre Quatre, Quatre Trois, Quatre Deux, Quatre Un.

l’éclat, grondement des rails
rend, électrique les failles
et moi, j’use des piquouses
la lose des grands enfants.

si c’était a refaire
la roue ne tournerait
qu’aux pas déterminés
de l’être sans âme.

un couple homo
s’échange l’amour
sommes-nous loin du vrai
gâchis sociétal.

suis-je maître?
en route pour

divers, soleil,
printemps sombre.

nous vaillants
en quête
fréquente,
mensonge.

la vie
vide,

sans deux
ni trois
chance.

m
o
r
t

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s