Per ardua ad astra: Autour d’un café – Prélude

perardua-adastra:

Tant d’attente contenue et de respirations retenues.

J’ai les souvenirs de ces caresses furtives, discrètement cachées d’yeux friands de nos gourmandises. Garder un secret sur le bout de ma langue ou de la tienne.

Et lorsque l’on se drapait d’indifférence devant tous, je ne brûlais que de…

Per ardua ad astra: Autour d’un café – Prélude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s