Paris la nuit, ou la quête de l’étoile perdue – agneaupimentE (Extrait)

Je me balade dans Paris la nuit, je cherche ma lanterne dans la ville

Cette flamme qui me maintient, attise autant l’ennui que les jouissances furtives.

Dans la nuit claire, je cherche comme un fou, je me perds, je lève, baisse, baise les yeux. Les miens et les siens, les leurres trop souvent peints d’une épaisse couche d’or. Étrangement visqueuse étrangement poussière, comme une dose de cocaïne dans la rétine, acide psychédélique menant á la sur-réalisation des mensonges sociétales et de l’ego soumis…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s