200 920 102 011 201 2

Rien de Joyeux,

C’est ce que je te souhaite.

Flèche en plein coeur, les lettres savent où m’atteindre.

Arrete, toujours trop. Tu en fais trop. Beaucoup trop. Un trop en plus,

Et la, je me réalise, enfin. Dans les verres de vin, en vain dans les paires de seins.

Toujours un peu plus, gourmandise de tétu.

J’en ai perdu autant que j’en ai semé, des problèmes et des craintes.

Des portes dorées enfoncées, mêmes m’assaillent.

Des bords succulents de la Seine aux égouts de la Tamise inerte,

Feuille d’érable sous les pieds, satanée racines dans la tete.

Qu’ai je fait?

Du bonheur, en barre, en lettre, en trait et en toute simplicité.

De la mélancolie, en poudre, en litre et en toute authenticité.

Voila,

Le narcissique s’en va,

Orgueilleux mal dans sa peau. Le goujat.

Merci, à toi qui m’a accompagnée. Année finie.

Spectacle en vie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s